Faut-il noter ses médecins aujourd’hui ?

Noter ses médecins, quelle drôle d’idée ! Aujourd’hui, on peut tout noter, et c’est une des dérives de notre époque. Et quand je dis tout, c’est vraiment tout. On peut ainsi évaluer ses médecins….

Eric, 05/09/2019

Depuis des mois, la crise des Urgences montre le triste état de notre système de santé (je tiens néanmoins à signaler que nous disposons en France d’un système de santé hors pair). Et pourtant, on arrive à décourager nos médecins généralistes, et la notation n’y est pas pour rien. Aujourd’hui, la prise de rendez-vous se fait par des sites spécialisés (et attention, car en la matière, un site est monopolistique….Je pense bien évidemment à Doctolib. Ce monopole pourrait causer des dégâts encore plus importants à terme et j’ay reviendrai).

Pas étonnant, que lorsque j’essaie de comprendre notre monde, je me désespère de ce que nous faisons de ces innovations, qui auraient pu nous faciliter le quotidien. Revenons à nos moutons. Donc, nous devons passer par un site pour réserver un médecin, et lorsque nous honorons notre rendez-vous, nous recevons alors par mail un petit questionnaire nous invitant à « noter ces médecins «

Noter ses médecins, un danger sur la Santé ?
Noter ses médecins, un danger sur la Santé ?

C’est sournois, car regardez bien, on nous explique qu’en notant son médecin on rend service à ce dernier, alors que finalement, le site se servira bien de ses informations pour proposer un véritable classement de ces médecins pour les futurs patients. C’est un des dangers de ce genre de plateforme. Je suis honnête, et je reconnais que nous n’y sommes pas encore. Vous ne trouverez pas de note par médecin quand vous surfez sur le site, pour une bonne et simple raison : ce serait illégal. Mais le lobbying est en cours, et je peux vous assurer, que cela arrivera très prochainement. Alors que peut-on faire ? Refuser d’aller voir un médecin inscrit sur Doctolib ? Mais à une époque où les déserts médicaux se généralisent, c’est se tirer une balle dans le pied. Refuser de noter les médecins, oui c’est une certitude en ce qui me concerne, et qui m’amène à me poser une autre question. Doit-on tout noter, tout évaluer ?

Vous comprenez le danger ou pas. Vous ressentez les mêmes craintes que moi. Nous sommes en plein dans le « C’était mieux avant, quand nous avions un médecin de famille » ….. Décidément, notre monde marche sur la tête.

Et vous, notez-vous vos médecins ? Pensez-vous que la Santé est un bien comme les autres ?

Aux armes et Sauvez les librairies indépendantes de France !

Un drôle d’appel et donc un drôle de titre. Avantage de l’âge ou pas, je m’empresse de prendre la plume pour défendre une profession ô combien méprisée et pourtant si onirique à mes yeux.

Eric 10 Juillet 2019

Amazon fait (encore) parler de lui avec l’annonce de la création de plusieurs milliers de postes en France, et certains médias ont voulu faire le parallèle avec la fermeture annoncée de points de vente Conforama. Bien sûr, que l’un influence l’autre, mais l’effet n’est pas aussi direct. Le e-commerce ne représente que 10 % du commerce en France, alors autant dire que le commerce physique souffre certes mais il n’est pas moribond. Par contre, que les consommateurs soient devenus plus exigeants, c’est une évidence. Mais souvenez-vous, au départ Amazon n’était qu’une librairie en ligne.

Les librairies indépendantes, un commerce de proximité à préserver

 

Selon le Syndicat de la Librairie Française, le nombre de librairie stagne sans véritable diminution. On compte en France à ce jour environ 3.300 librairies. Pourtant, Amazon est passé par là, et le livre numérique est venu créer une nouvelle forme de concurrence. On pourrait donc croire, que la librairie résiste bien en France, sauf qu’à en croire les dires de ce Syndicat, les librairies sont dans le rouge, avec des chiffres inquiétants, les empêchant d’investir pour contrer ces multiples formes de concurrence. On apprend ainsi, qu’en 10 ans, le secteur a perdu 1.000 emplois soit 12 % de l’effectif total. Pire encore, j’apprends avec stupeur qu’un libraire expérimenté perçoit un salaire brut de 1.800 €. Une hérésie pour moi, peut-être liée au fait que ce métier m’a pendant si longtemps attiré. Je me souviens, je devais avoir 18 ou 19 ans, avoir passé une après-midi avec Gaia au cœur d’une librairie messine à discuter, à rêver d’avenir, à vivre tout simplement par la magie des livres….. De mémoire, la librairie devait s’appeler Geronimo.

L’avenir de la librairie indépendante en question …

 

On se demande alors comment faire pour aider ces librairies indépendantes. Le plus simple serait quand même que les lecteurs préfèrent pousser la porte de ces commerces plutôt que d’aller sur Amazon, La Fnac et autres géants du web. Je peux vous dire, que j’adopte cette bonne résolution à partir de ce jour. Mais je viens de lire un dossier publié sur le sujet, et les libraires nous expliquent que le problème pourrait être réglé par les grands groupes d’édition. Les 10 principaux éditeurs représentent plus de 89 % du marché du livre. Et comme l’éditeur fixe le prix du livre, le libraire lui ne peut que percevoir les 35 % en moyenne qui lui reviennent. Et le taux de redistribution est le même que vous soyez une librairie indépendante ou un géant mondial du e-commerce. Le livre bénéficie pourtant du prix unique et pourtant, en la matière, Amazon a brouillé les pistes. Aujourd’hui, 23 % des Français pensent que le livre est plus cher dans les librairies indépendantes. Une campagne d’information pourrait permettre de clarifier les choses.

J’avoue approuver la demande d’un taux différenciant. On pourrait dire 35 % pour Amazon et 37  % pour les librairies indépendantes. J’en entends déjà crier à la concurrence déloyale, mais qu’ils se rassurent, cette différence est justifiable à mes yeux. A Geronimo comme dans les autres librairies indépendantes, les libraires font la promotion des livres (et donc des maisons d’édition), alors qu’ils soient rétribués pour cela, je considère cela normal.

Si on ne fait rien, le système s’effondrera, car vous ne pouvez pas demander à des professionnels de travailler (pour des salaires à peine décents) et de se passionner. Le jour-là, on entendra nos hommes politiques mais aussi une bonne partie de la population se plaindre et crier au scandale. Mais c’est maintenant que vous pouvez agir en achetant vos livres dans l’une des librairies indépendantes de France.

Alors, prêt à faire ce geste ou êtes-vous déjà engagés ?

Le Loto pour protéger notre patrimoine, une belle idée et de réelles menaces

Comment financer la protection de nos monuments historiques ? Peut-être faut-il passer par les jeux d’argent et l’appétit sans limites de la Française des Jeux ? Toujours est-il, que c’est ce qui se passe aujourd’hui.

Eric. 04 mars 2019.

Le patrimoine, un bien à transmettre, des idées pour protéger notre patrimoine

Je pourrai écrire des pages entières sur la protection du patrimoine historique en France au fil des années. Si aujourd’hui, toute la population célèbre l’héritage du passé chaque 3ème week-end de septembre, nous avons tous aussi été témoin ou connu des situations, où nous nous sommes comportés comme des vandales. Dois-je établir la liste des actes de vandalisme au détriment des édifices anciens, qui ont marqué ces dernières années ? Pourtant, si nous sommes passionnés par ce patrimoine historique, nous sommes peu nombreux à nous engager pour le préserver et le transmettre aux générations futures. Et pourtant, n’est-ce pas notre rôle que de tout faire pour que nos descendants puissent contempler châteaux, cathédrales et autres édifices historiques. En 2018, sous l’égide de Stéphane Bern, une nouvelle ambition se faisait jour en souhaitant récolter des fonds pour restaurer et protéger nos monuments nationaux. Le Loto du Patrimoine a permis, en 2018, de recueillir 22 millions d’euros, destinés à financer les travaux dans 269 monuments.

La Française des Jeux se découvre une nouvelle mission : sauvegarder le patrimoine historique

Fort de ce succès, et certainement sous la contrainte des autorités publiques, la Française des Jeux a donc décidé de renouveler l’opération et même d’aller plus loin. L’année dernière, elle espérait récolter entre 15 et 20 millions d’euros, et au final ce sont 22 millions qui sont venus alimenter les caisses de la protection du patrimoine. C’est un sujet consensuel, et la Française des Jeux a donc annoncé le lancement de 3 nouveaux jeux pour protéger le patrimoine français. Le dimanche 14 juillet, un super loto sera organisé au profit du patrimoine, et deux jeux de grattage seront déployés dans les points de vente. Deux jeux de grattage :

  • 15 € pièce pour l’un des jeux avec 1.52 € consacré au patrimoine
  • 3 € pièce avec 0.5 € consacré au patrimoine

Les pragmatiques, comme moi, constateront qu’il vaut mieux acheter 4 tickets à 3 € et dépenser 12 € pour que le patrimoine bénéficie de 2 € de dons, alors qu’un achat de 15 € ne rapportera que 1.52 €. Mais l’important n’est pas là, mais réside bien dans la prise de pouvoir de la Française des Jeux. Car cela commence à s’installer dans les habitudes. Aujourd’hui, la FDJ le garantit, c’est les autorités publiques qui décideront de la liste des monuments concernés. Mais qu’en sera-t-il demain ? Cette question-là aussi mérite d’être posée ?

Je reviendrai sur ce sujet, qui mérite bien plus que quelques lignes consacrées quasi-exclusivement aux jeux d’argent.

En attendant, n’hésitez pas à nous faire part de vos propres sentiments ? Et profitez de cette occasion pour nous relater les initiatives que vous avez pris pour protéger le patrimoine de votre village ou de votre ville ?

Clips vidéos qui ressemblent à de véritables films !

Vous le savez, j’aime en fin de semaine vous parler des musiques qui m’inspirent. Et cette semaine, envie de vous parler de ces clips vidéos, qui ressemblent à de véritables films. 

Eric. 17/10/2022

Continuer la lecture de « Clips vidéos qui ressemblent à de véritables films ! »

La mort d’un père, un moment éprouvant et un obstacle insurmontable

Si j’aime polémiquer, débattre et partager, je me résous aujourd’hui à me dévoiler un peu plus. Un drame familial, la mort de mon père, me pousse à écrire ces quelques lignes. Je ne réfléchis pas trop en les écrivant, mais invite celles et ceux, connaissance pareille douleur, à ne pas hésiter à en témoigner.

Eric. 15 Janvier 2019.

Continuer la lecture de « La mort d’un père, un moment éprouvant et un obstacle insurmontable »

Effet de seuil et impot : une réalité incontestable

L’automne et le retour des avis et autres messages des impôts. Voilà bien une période, que nous redoutons tous, et qui nous donne l’occasion de revenir sur l’effet de seuil.

Eric. 05/10/2021

  Continuer la lecture de « Effet de seuil et impot : une réalité incontestable »

Yann Moix, une rentrée littéraire ternie par une querelle familiale ?

En septembre 2019, Yann Moix créait la polémique lors de la rentrée littéraire. Aujourd’hui encore, sa position me heurte et me dérange, et je vous explique pourquoi ?

Eric 06/09/2019

Peut-on tout écrire au prétexte que l’on est un romancier ? C’est la question posée par le dernier roman de Yann Moix, Orléans. Peu de chance que vous trouviez une critique des livres de cet auteur quinquagénaire dans mes états d’âme livresques, car si l’auteur a pu m’attirer à un moment donné par la présentation de ces romans, cette querelle familiale m’a définitivement écœuré.

La querelle familiale de Yann Moix, une question de littérature ?

De quoi s’agit-il exactement ? Dans son dernier roman, Yann Moix décrit les traumatismes et les coups reçus par un enfant de la part de ses parents autoritaires et agressifs donc. Des scènes de pure méchanceté, où le gamin est tapé sans raison, où il est frappé à coup de fils électriques, …. Ecœurant donc mais c’est un roman, et je dois bien avouer que nous avons lu pire que cela. Sauf, que si le récit de Yann Moix a été publié comme un roman, l’auteur a laissé entendre, qu’il ne s’agissait pas d’une fiction mais bien d’un récit autobiographique. Ce sont donc les parents de Yann Moix, qui sont mis sous le grill, et très rapidement, le père admet quelques violences mais justifiées et se défend d’avoir pris son enfant en grippe. Il avait rejeté toute violence quelques jours auparavant et a donc nuancé ces propos. On sent déjà, que l’ambiance dans la famille ne doit pas être au bout fixe. Il suffit alors d’attendre quelques heures pour lire le frère de l’auteur.

Ce dernier publier une lettre ouverte, laissant entendre qu’il se retrouve dans le récit de son frère, sauf que lui est la victime et son frère Yann Moix donc l’auteur de ces violences répréhensibles. On se dit que la franchement, la famille ne tourne pas rond.

Antisémite ou opportuniste, Yann Moix un auteur machiavélique ?

Cette ambiance tendue, et le mot est faible, permet de dévoiler des faces obscures de l’auteur, puisque l’on découvre des écrits franchement antisémites de l’auteur. Ce dernier les nie en bloc, avant de devoir reconnaitre qu’il en est bien l’auteur mais que ces écrits ont été rédigés alors qu’il était très jeune. Il antidate ces écrits, puis finalement est obligé de faire face à la réalité en admettant de dire qu’il avait été un « jeune con ».

Le mensonge est donc une habitude dans la famille Moix. Pourquoi me suis-je emparé du dossier ? Je n’ai pas d’informations supplémentaires sur le sujet, et comme je le disais, le personnage ne m’inspire pas confiance mais l’avis est purement personnel. En revanche, je dois dire, que cela me dérange que l’on puisse, dans un roman et sans l’annoncer clairement, dénigrer un de ses proches en se cachant sous le prétexte de la création littéraire. Je m’explique Yann Moix aurait tenu ces propos sur une radio quelconque, il y aurait un procès déjà. Par contre, là puisqu’il s’agit d’une création littéraire, les avocats se montrent plus prudents ? Une bizarrerie que je ne m’explique pas.

Mais surtout, je m’étonne que Yann Moix ne cesse depuis quelques jours de jeter de l’huile sur le feu, et une autre question se profile alors : et si tout cela n’était fait que pour parler de son livre et en vendre le plus possible ? Et tout est alors imaginable ? Est-ce une querelle arrangée de longue date ? A-t-il volontairement menti voyant qu’il devait tout faire pour sortir son livre de la cohue de la rentrée littéraire ? Tout cela ne joue pas en sa faveur, ni en celle de sa famille à mes yeux.

Et vous, l’histoire Yann Moix, vous en pensez quoi ?

Fortnite, quand tuer est nécessaire pour se « faire des amis » …

Les jeux vidéo, voilà un domaine qui ne m’a jamais passionné, alors qu’ils sont devenus le premier socle de l’ »industrie culturelle » (sic !). Et quand je cherche à m’y intéresser, cela me rebute quelque peu ….

Eric 7 février 2019

Il n’aura pas fallu longtemps à Epic Games pour porter sa création, le jeu Fortnite, à une destinée exceptionnelle. Lancé à la fin de l’année 2017, le jeu a séduit plus de 200 millions de personnes à travers le monde. Tuer les concurrents sur une île imaginaire, l’objectif de ce jeu, qui a séduit les stars du ballon rond, les ados, les enfants et de nombreux adultes, devenus accros aux jeux vidéo, n’a rien d’original, et pourtant Fortnite a réussi son pari : devenir addictif. Comment ne pas être stressé quand on risque de tomber à tout moment ? La mort devient le quotidien des joueurs. Mais Fortnite est aussi un véritable phénomène de société.

Faut-il rappeler, qu’Epic Games est désormais valorisé à …. 15 milliards de dollars ? Des magazines comme L’Express consacrent même des dossiers à l’analyse de ce jeu et des enjeux, que cela représente. Anecdotique le magazine évoque ces joueurs professionnels, qui gagnent (très bien) leur vie en passant des heures et des heures à massacrer quiconque s’aventure sur l’île. Un jeu devenu, phénomène de société, avouez, que j’ai bien des raisons de m’alarmer de notre monde actuel. Il n’est pas question de dire, que c’était mieux avant, mais quand même… Incapable de situer les départements et les régions de France, mais pouvant réciter de mémoire la topographie des lieux, imaginés par les créateurs du jeu. C’est difficilement concevable pour moi, mais peut-on reprocher cet engouement des plus jeunes (je l’avoue, ma fille de 10 ans fait partie des afficionados) quand le monde des adultes se laisse aller à ce que je considère comme une dérive. S le but d’une journée est de faire le plus grand nombre de victimes (virtuelles), alors oui les journées de 24 heures sont décidément trop courtes. Mais tuer est aussi un moyen de se « faire des amis », aussi étrange soit-il. Certains n’hésitent plus à comparer le jeu à un réseau social nouvelle génération, et en cela, la culture de la société s’en trouve alors plus profondément marquée… Décidément, l’avantage de l’âge n’explique et ne justifie pas tout, et dire que le goût de l’effort a disparu aujourd’hui n’est en rien un jugement sévère ou politique à ce compte là. Le plus cruel, de mon point de vue, reste que pendant que quelques dizaines de lecteurs iront au bout de ce point de vue, des millions iront s’imaginer projetés sur cette île imaginaire ….

Et vous, cet « abrutissement » devant les jeux vidéo, Fortnite en tête mais pas uniquement, vous l’expliquez comment ?

John Grisham, un auteur que l’on ne peut ignorer ni oublier !

John Grisham fait partie de ces auteurs qui ont marqué toute une génération, notamment à travers l’adaptation de leurs œuvres au cinéma. Certains livres sont lancés à grand renfort de coup de publicité, alors quand le maitre du suspense publie son dernier roman, naturellement personne ne peut passer à côté. Et en ce début d’année 2021, il eut été difficile de ne pas être alléché par la publication de cette aventure judiciaire.

Eric. 15 mai 2021.

Continuer la lecture de « John Grisham, un auteur que l’on ne peut ignorer ni oublier ! »

L’opéra, une source d’inspiration inépuisable

Si la musique fait partie de mes sources d’inspiration et m’accompagne au quotidien dans la rédaction de mes multiples écrits, je me suis « converti » que sur le tard à l’opéra et à la musique classique.

Mais une fois, que l’on y a gouté on ne peut plus s’en passer …..Non seulement, j’écoute régulièrement cette musique si apaisante et inspirante, mais je suis devenu un inconditionnel de l’Opéra de Lyon.

 

 

Je ne peux tous les citer, mais franchement la source est intarissable

 

Et vous quel air d’opéra préférez-vous ?