A La Poste, la productivité est désormais démultipliée et cela se ressent

Certains sourissent déjà à la lecture de ce titre ironique, et je dois bien avouer, que c’est le cœur léger, que je commence cette rédaction. Précisons immédiatement, que je n’ai rien contre les employés de la Poste, bien au contraire mais quand même. Alors laissez-moi vous relater une histoire, qui m’est arrivée il y a quelques jours.

Guilleret, je partais d’un pas décidé à la Poste pour y remettre un chèque tant attendu pour alimenter mon compte. Quelle ne fut pas ma surprise lorsqu’après avoir saluée le préposé, je lui précise ma demande « Je souhaiterai déposer ce chèque sur ce CCP » lui dis-je en lui tendant le chèque avec ma carte bancaire. Et parce que je suis prévoyant, je demande au même préposé : « Et je souhaiterai aussi un carnet de timbres, SVP ». Là le préposé ne daigne pas lever les yeux ni même répondre à mon salut (non à la Poste, ils ont une réputation de politesse si particulière à tenir) et d’une voix assurée, il me surprend : « Alors pour le chèque, vous avez l’automate à la droite du guichet  et pour le carnet de timbres, l’automate est juste derrière vous Monsieur ». Là, une petite voix semble émaner du préposé « Au suivant ! ». Il faut garder le rythme et répartir les administrés (peut-on parler de clients ?).

Dépité, je commence par l’automate pour remettre mon chèque, où il suffit de remplir la date, le nom de l’émetteur, le numéro du chèque, e montant, la référence de votre CCP…Là, j’ai fait une erreur de cas, alors j’ai du tout recommencer…. Après 17 tentatives, j’ai enfin le document correctement rempli et là il suffit de l’horodater en l’introduisant dans l’automate, sauf, qu’une personne âgée est devant moi et qu’elle est totalement perdue. Me souvenant que je n’ai jamais postulé pour devenir préposé à la Poste, je l’aide alors à remplir le précieux sésame…. 15 minutes après, voilà les remises de chèques, la mienne et celle de la personne âgée, validées.

Les automates et les robots à la Poste
Un nouveau jeu à la Poste : cherchez le guichetier

C’est donc l’esprit plus léger que je me dirige d’un pas décidé vers le distributeur de carnet de timbres. Là, une jeune femme est en pour parler avec un autre préposé de la poste, ce dernier a l’air enjoué et poli. Il faut dire que la jeune femme a des atouts, avec lesquels je ne peux rivaliser. Ceci explique certainement cela. Toujours est-il que ce professionnel de la Poste se retourne en annonçant à l’auditoire, dont je fais partie « Messieurs Mesdames, l’automate est hors service, je vous demande de vous diriger vers les guichets « …..

Et donc me voilà dans la queue me rapprochant inéluctablement vers le premier préposé croisé…Souvenez-vous, celui qui arrive à répondre aux demandes sans lever la tête. Il m’a donc vendu le carnet de timbres, mais je dois avouer que les automates sont non seulement plus rapides mais aussi plus sympathiques (pas de méchanceté, je me l’étais promis). ….

Voilà donc cette véritable aventure, qui me pousse à féliciter la Poste pour la productivité exceptionnelle de ses bureaux de proximité. Comme quoi, quand on parle d’intelligence artificielle et de robotisation de nos sociétés, ce ne sont pas de simples prospectives ….

Et vous, avez-vous déjà été confronté à de telles situations ? racontez-nous, on adore vous lire !

Restons en contact