Avec Antonia Hodgson, souriez au diable qui vous le rend bien !

C’est un retour en arrière de 5 ans, que je vous invite à faire aujourd’hui avec la (re)découverte d’un roman vraiment à part lu en 2015. Une expérience originale, même si je me rends compte qu’elle ne m’a pas laissé de souvenirs indélébiles…. Une histoire à découvrir cependant.

Le sourire du diable.  (The Devil in The Marshalsea).2014. Hodgson Antonia, traduit par MAILLET Isabelle

Paris, XO Editions, 477 p.

Catégorie : Roman, Thriller

Présentation de l’éditeur pour ce thriller d’Antonia Hodgson

« Bienvenue à Marshalsea, môssieur… »

Londres, 1727 : le jeune Tom Hawkins, qui a refusé de devenir révérend comme son père, ne vit que pour le jeu, la bière, les femmes. Criblé de dettes, il est envoyé à Marshalsea, une prison des bords de la Tamise où sont réunis les débiteurs de la ville.

Dans cette prison, l’argent décide du sort de chacun. Les plus riches, comme Tom, mènent une vie de château – ou presque – avec lingerie et domestiques. Ils ont même droit à une taverne ! Les autres croupissent dans l’aile insalubre et coupe-gorge de l’établissement.

Dans ce monde souterrain impitoyable, Tom Hawkins affronte des personnages plus avides, fourbes et cruels les uns que les autres. Il ne peut faire confiance à personne. Surtout pas à son compagnon de cellule, l’ironique Samuel Fleet, qui incarnerait le diable !

Sa rencontre avec la séduisante Kitty Spark pourrait bien tout changer…

Une plongée aussi réjouissante que terrifiante dans les bas-fonds de Londres, au XVIIIe siècle

« Une intrigue délicieusement machiavélique » The Sunday Times

Mon avis (Aout 2015) sur Le Sourire du Diable d’ Antonia Hodgson

Original et rafraichissant, ce roman historique (on se demande si on peut vraiment parler de roman historique) nous plonge dans le quotidien de la prison de Marshalsea, sur les berges de la Tamise. Une prison certes, mais une véritable société en miniature, où tous les coups semblent permis à condition toutefois d’être du bon côté.

De quel côté va tomber Tom Hawkins,  un cœur d’artichaut épris de l’énigmatique Kitty Spark ? Va-t-il se laisser séduire par les pensées de son codétenu, Samuel Fleet ? Les questions se multiplient tout au long des premières pages de l’ouvrage, et en lieu d’intrigue, on se prend à craindre pour ce qui pourrait arriver à ce détenu pas tout à fait comme les autres…Un crime d’argent, des dettes, voilà le tort de ce jeune détenu, qui nous plonge dans cet univers si particulier. Ici pas de barreaux aux cellules, mais une véritable atmosphère, où les tripots sont fréquentés par les pires des criminels…..

Un excellent moment passé avec Antonia Hodgson, même si les ficelles sont parfois un peu grosses, notamment lorsque le directeur de la prison est décrit sous les traits du diable en personne….

Restons en contact