Effet de seuil et impot : une réalité incontestable

L'impôt en France

L’automne et le retour des avis et autres messages des impôts. Voilà bien une période, que nous redoutons tous, et qui nous donne l’occasion de revenir sur l’effet de seuil.

Eric. 05/10/2021

 

Certaines périodes sont incontournables dans l’               année, et au début de l’automne, nous recevons tous des mails des impôts. Certains s’empressent de les découvrir, d’autres les laissent trainer quelques jours sans vouloir découvrir le message. (On connait même des hommes politiques qui ne les ont jamais ouvert, en nous expliquant être victime de phobie administrative … 😊)

Je reçois donc un mail des impôts me prévenant que cette année (enfin) j’allais bénéficier de la réduction de la taxe d’habitation. Une baisse de 30 %. Chouette me direz-vous, sauf que cela fait ressurgir un vieux souvenir. La taxe d’habitation de 2020. Vous vous souvenez, on devait enregistrer une baisse puis une suppression sauf pour les « ménages les plus aisés » comme ils disent.

L'impôt et la taxe d'habitation : des messages rassurants .... ou pas !
L’impôt et la taxe d’habitation : des messages rassurants …. ou pas !

Une limite avait été fixée, et si vous ne dépassez pas un certain revenu fiscal de référence, vous êtes alors exonéré du paiement de cette taxe. Mais les impôts ont pensé à tout pour prévenir cet effet de seuil, tant de fois dénoncé. Ils ont donc fixé un second seuil, appelé seuil de lissage. Si votre revenu fiscal se situe entre ces deux limites, alors vous bénéficiez d’une baisse calculée en rapport à votre revenu…(cela se complique mais j’espère que vous me suivez).

Sauf que l’année dernière, mon revenu dépassait le revenu de lissage de 178 euros. Vous avez bien lu 178 euros, qui m’ont donc coûté la bagatelle de …. 930 €, la taxe d’habitation. Une anecdote qui a toujours du mal à passer même après un an ….

Et vous, déjà victime de cet effet de seuil ? témoignez ?

Restons en contact

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.