Il faut sauver les cathédrales de France ! Mobilisation générale

Les cathédrales de France

Les cathédrales de France ne sont pas en parfait état, on le sait depuis longtemps. Et la crise du coronavirus a mis en lumière un état catastrophique de certaines cathédrales de France. Alors le coronavirus va-t-il sauver les cathédrales de France.

Eric 09 Octobre 2020

 

Vous connaissez déjà, si vous suivez mes écrits, que je voue une véritable passion pour le patrimoine historique de la France. Je vous ai parlé bien évidemment des journées du patrimoine et du loto censé financer cette manifestation qui m’est chère.  Parmi ces monuments, les édifices religieux occupent une place à part dans mon cœur, et la création, il y a plus de 20 ans, d’une association consacrée aux abbayes et monastères de France en est une preuve flagrante.  Alors naturellement, les cathédrales concentrent une partie de mon attention.

Les cathédrales de France, des édifices à sauvegarder

On se souvient tous de l’incendie de Notre Dame de Paris au printemps 2019, mais aussi, en 2020 de celui de la cathédrale de Nantes.  Et les questions demeurent sur ces drames. Pourquoi ? existe-t-il des fautes ou des erreurs dans la protection de ces cathédrales de France ?

C’est en tout cas ce que disait un rapport parlementaire de 2019. On pouvait y lire avec effroi

Seules 22 cathédrales sur 87 sont considérées en bon état

Car les 87 cathédrales de France appartiennent à l’Etat, et 15 étaient jugées en mauvais état, et même deux en péril partiel (Cathédrale Notre Dame de l’Assomption à Clermont-Ferrand et l’orangerie de la cathédrale de Luçon). Je ne cesse de dénoncer le triste sort, que nous réservons à nos édifices historiques, dont nous ne sommes que les dépositaires.

 

Une ambition publique de sauvegarder les cathédrales de France

Chaque année, des fonds publics servent à restaurer et protéger les cathédrales, mais avec le plan de relance, le gouvernement a souhaité amplifier cette volonté en consacrant 80.5 millions d’euros aux multiples chantiers. A en croire les informations du Monde, la Cathédrale de Clermont-Ferrand bénéficiera (enfin) d’une enveloppe de 3.8 millions d’euros, alors que la Cathédrale de Chartres sera la mieux dotée avec une enveloppe de 6.8 millions d’euros.

Ce ne sont que des chiffres, et selon moi ils se révèlent insuffisants, si l’ambition n’est pas durable. En revanche, on ne peut que se féliciter du choix du gouvernement, qui a pris l’option de protéger le plus grand nombre d’édifices possibles. Ainsi, 46 cathédrales bénéficieront d’une aide (sur 87). Toutes les régions sont concernées.

Il reste à savoir, si cette nouvelle ambition sera pérenne, et je crains que ce ne soit pas le cas. En revanche, comme pour l’ensemble du plan de relance, les fonds alloués doivent être dépensés rapidement (avant la fin de l’année 2022) ce qui est une bonne chose avec l’ouverture des premiers chantiers dans les jours qui viennent.

 

Et vous, estimez-vous qu’on en fait assez pour préserver notre patrimoine historique ?

Restons en contact

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.