La vente forcée, une arnaque commerciale bien rodée et pourtant ….

Interflora la vente forcée fleurit

Ah, ces tromperies commerciales, parfois considérées par certains comme étant de véritables arnaques. Voilà un nouvel exemple d’une mésaventure vécue comme une véritable trahison …

Eric. Octobre 2020

Je vous l’ai déjà dit, me semble—il, je suis quelqu’un d’organisé et de rigoureux me semble-t-il. Aussi lorsque je me fais avoir, j’essaie dans la mesure du possible de comprendre le pourquoi du comment. Et avec l’âge, cela devient même une habitude au quotidien. Pourtant comme je vous l’ai annoncé dans un précédent billet, je me suis fait avoir 3 fois cette année, alors je me doute bien que je ne dois pas être le seul. Certes le montant des arnaques ou tromperies n’est jamais très élevé, ce qui explique qu’on en parle si peu. Et pourtant …. Je vais vous parler aujourd’hui de la vente forcée, alors que j’évoquais précédemment comment Le Jdd et le Figaro gonflaient leurs abonnements de manière (volontaire ou non) suspicieuse. Aujourd’hui pour cette vente forcée, un autre acteur qui n’a rien à voir avec les deux premiers : Interflora.

Quand Interflora doit faire augmenter son panier moyen, la fidélisation entre en jeu

 

Tout a commencé par une bien triste nouvelle, le décès d’un membre d’une famille aussi décomposée qu’éloignée.  Malgré l’absence de toute relation et de tristesse, je me décide cependant à témoigner de ma sympathie à celles et ceux qui restent. Comme l’inhumation doit avoir lieu à plusieurs centaines de kilomètres le lundi matin, je décide donc de commander une couronne de fleurs. Et parce que pour ce genre de prestations, je préfère faire confiance à des sociétés reconnues (vous avouerez quand même qu’il faut que cela soit organisé dans les meilleurs délais) je surfe donc sur le site d’Interflora et trouve la couronne recherchée. Je renseigne l’adresse de livraison et sélectionne quelques options : un texte un peu plus long, une livraison à l’Eglise, …. J’arrive donc à la page du paiement, et franchement je règle sans lister tous les produits sur mon bon de commande. Je me contente d’un simple coup d’œil en diagonale ….

La vente forcée, Interflora la réinvente façon fleurie

Ce sont deux mails du site qui me mettent la puce à l’oreille, et j’ai été vérifié aussitôt mais je me suis bien fait avoir par une vente forcée. Sur la page de vente ou plutôt de livraison et de paiement, vous avez le choix entre plusieurs formules. Personnellement je n’avais pas le choix, puisque la livraison devait être rapide et à une heure précise. En revanche, en bas de page, vous avez une ligne sur l’abonnement à Interflora Liberté (je n’ai pas le nom exact), une offre de fidélisation qui contre une vingtaine d’euros vous permet de bénéficier des livraisons gratuites sur les prochaines commandes bien évidemment. Mais cette case est cochée d’office, et si le client ne la décoche pas (en l’occurrence moi), elle est facturée et donc elle m’a été facturée. Bien évidemment, je peux bénéficier de la livraison gratuite pour mes prochaines commandes (même si je doute que cela fonctionne aussi pour la livraison de couronnes lors d’un enterrement) mais il s’agit bien selon moi de vente forcée. Je n’avais pas la tête à vérifier chaque ligne de la commande….

Je n’ai même pas cherché à joindre Interflora, qui, j’en suis certain, m’aurait dit qu’il suffisait de décocher la case lors de ma commande, et ils n’auraient pas eu tort.

Et vous, comment considérez-vous ce genre de pratiques commerciales, que j’assimile à de la vente forcée ? Et avez-vous été victime de pratiques similaires ?

Restons en contact

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.