La vérité sur la fille des templiers avec un tome 2 réussi de Mireille Calmel

C’est avec plaisir et empressement, que je tiens à partager la lecture de ce second tome de la Fille des Templiers, la dernière saga historique de Mireille Calmel. Souvenez-vous je vous ai partagé mon avis sur le premier tome de cette saga, alors vite qu’en est-il du dénouement ….

La fille des templiers. 2018. CALMEL, Mireille

Paris. XO Editions. 390 p.

Le second tome de la Fille des Templiers de Mireille Calmel
Le second tome de la Fille des Templiers de Mireille Calmel

Présentation de l’éditeur pour le dernier roman de Mireille Calmel

Juillet 1322. Royaume de France.

« Tous qui avez péché par orgueil, par cupidité, vous mourrez. Et Flore Dupin délivrera le baume sacré à qui, d’une autre lignée, l’aura mérité ! »

Ainsi s’est abattue la malédiction sur les derniers Capétiens, coupables d’avoir fait brûler en place publique le grand maître de l’ordre du Temple.

Charles IV doit retrouver à tout prix cette Flore qui détiendrait le secret des Templiers : la clé, pour tout souverain, de la protection divine. Le début d’une traque implacable, des palais parisiens aux faubourgs de Londres.

Alors que l’étau se resserre autour de Flore, la rumeur enfle : et si la jeune femme avait pour mission de remettre le baume sacré au prince d’Angleterre ?

Un seul roi pour les deux royaumes.

L’ultime vengeance…

Mon avis sur le tome 2 de la Fille des Templiers de Mireille Calmel

Je vous avais parlé de mon coup de cœur pour le premier tome de Mireille Calmel : La Fille des Templiers. En décembre 2018, je retrouvais cette passion d’ouvrir les pages d’un roman historique, nous plongeant dans l’histoire de Franceet dans celle plus fascinante encore es Templiers. Quel bonheur de pouvoir, pour bien commencer l’année 2019, terminer cette aventure et retrouver Flore Dupin, l’héroïne, que j’avais tant apprécié dans le premier tome.

On connait enfin le dénouement de ce récit, qui nous conduit à travers passions amoureuses et perversions cruelles. Anselme, le nom même de ce protégé du Grand Inquisiteur restera à jamais gravé dans nos mémoires, et celle de Flore figurera parmi celle de ses héroïnes qui nous ont fait tant rêvées.

Avec ce talent, que je lui reconnais livre après livre, Mireille Calmel nousrelate ce dénouement, perçant ainsi le mystère et le trésor des Templiers. Les rebondissements se font plus nombreux, et chaque page tournée est un déchirement (me rapprochant de la fin de ce plaisir incommensurable) et un pur bonheur (celui de comprendre un peu plus l’intrigue qui se joue). Je ne me renierai pas, et ne révélerai rien de ce roman, qui est, à mon avis, à la hauteur du premier tome. Toujours est-il que je vous conseille la lecture continue des deux tomes pour en profiter pleinement. Je sais que les historiens se décevront des libertés prises par Mireille Calmel, mais personnellement, je l’en excuse et la félicite pour ce talent de maintenir intact ces émotions.

Un pur moment de plaisir donc que cette lecture du tome 2 de La Fille du Templier, et un bonheur que je ne peux que vous conseiller encore et encore.

Et vous, Mireille Calmel, vous l’aimez ou pas ? Et votre dernier coup de cœur en matière de livre ?

Restons en contact