Le Grand débat national, quand la démocratie se fait pédagogique

01/09/2019Vous vous souvenez des Gilets Jaunes, ce mouvement populaire qui a marqué l’histoire récente de l’Hexagone. Un élan de démocratie directe pour les uns, un déni de démocratie pour d’autres, ….dans tous les cas, je ne peux que souligner, qu’ils ont incité les autorités publiques à se saisir de cette colère populaire. Pour répondre à cette dernière, le Président de la République et son gouvernement ont onc initié le Grand débat national, invitant tous les citoyens à participer à ce dernier. Un site Internet a été créé et le Grand débat National a été l’occasion de multiples réunions dans les différentes régions de France. C’est ce qu’on peut découvrir sur le site officiel, qui résume le Grand Débat National à :1.932.884 contributions

10.134 réunions locales

 

 

16.337 communes ayant créé des cahiers de doléances nouvelle génération

27.374 courriers et courriels reçus

 

Mais, le gouvernement a voulu aider à la réflexion des citoyens et a ainsi résumé des sujets parfois difficiles d’accès. Ainsi pour parler des dépenses de l’Etat, le gouvernement a décidé de ramener ces dernières à un niveau compréhensible et surtout assimilable par chacun d’entre-nous. Ainsi, grâce au Grand Débat National, un effort pédagogique a été fait, et le gouvernement nous a expliqué que

Lorsque la France dépense 1.000 €, elle dépense :

  • 575 € pour la protection sociale , dont 268 € pour les retraites, 191 € pour l’Assurance Maladie, 42 € pour les familles, 35 € pour le chômage, 17 € pour le logement et 22 € pour les autres formes de solidarité
  • 143 € pour des dépenses sectorielles dont 53 € pour les activités économiques (crédit d’impôt aux entreprises, …), 43 € pour les transports et les équipements collectifs (entretien des réseaux sociaux, …), 22 € pour la culture, 16 € pour l’environnement et 9 € pour les infrastructures (éclairage public, …)
  • 60 € pour les services régaliens, dont 31 € pour la défense, 25 € pour la sécurité et 4 € pour la justice
  • 96 € pour l’éducation
  • 23 € pour la recherche
  • 66 € pour les administrations publiques
  • 37 € pour la charge de la dette

 

Bien évidemment, l’ambition gouvernementale n’était pas que pédagogique mais revêtait bien un aspect politique. Il conviendra de s’y pencher un peu plus. Mais toujours est-il que ve Grand débat National a déjà été suivi de décisions, qui ne contentent personne même si on ne doute pas que la fin de cette année sera l’occasion pour le gouvernement de s’appuyer sur les contributions des français pour nous présenter de nouvelles mesures…..

Et vous, le Grand débat national, qu’en retiendrez-vous ?

Restons en contact