Les politiques sont-ils tous déconnectés de la réalité ?

J’écris ces quelques lignes sans filet et sans réflexion, mais cette question mériterait d’être creusée et approfondie, et je vais m’y employer.

 

 

Pourquoi les citoyens se défient de leurs hommes politiques ? Avouez-le, la question tourne en boucle depuis des mois et des années en France mais aussi dans tous les pays occidentaux. Moi-même, je m’inquiète de ces dérives populistes, et pourtant je comprends l’interrogation et même l’écœurement de certains. En France, on connait la « trahison de la classe politique » vis-à-vis du référendum sur l’Union Européenne. Pourquoi devrait-on faire confiance à des hommes et des femmes politiques, censés nous représenter et qui se défilent dès lors que le « peuple » veut autre chose ? C’est encore ce que l’on voit en Grande Bretagne. Quoi qu’on pense des conséquences néfastes (et je dirai même funestes) du Brexit, c’est le choix des citoyens britanniques, et pourtant la prise de position est contestée par la …classe politique elle-même. On croit marcher sur la tête non.

Les hommes et les femmes politiques veulent se croire au-dessus de l’avis de tout un chacun, et l’élitisme repointe le bout de son nez. On a du mal à comprendre leur raisonnement, mais je m’étonne surtout de leur mode de vie. Tous les salariés connaissent la nécessité de se lever pour aller travailler chaque matin, pour faire « bouillir la marmite ». C’est une lapalissade, une évidence, qui guide nos existences et pourtant. Comment demander à des hommes et des femmes, déconnectés de cette simple évidence, de se mettre à notre place ? Quelle mouche m’a piqué allez-vous vous demander. C’est en lisant le journal Le Monde (nul n’est parfait … :)) que cette colère sourde s’est revigorée aujourd’hui.

En ce moment, les députés européens sont scrutés par les autorités européennes et ce que l’on apprend est …sidérant. Je ne veux pas m’acharner sur une personne en particulier ni entrer dans le détail des reproches faits à chacune de ces personnalités mais quand même… Quand j’apprends que Mme Goulard a remboursé 45.000 € à l’Union européenne reconnaissant ainsi avoir employé un conseiller de « manière fictive » (là encore, tout est une question de définition) , je me demande d’où vient l’argent. Quand je lis que Mme Goulard a accepté de payer ce conseiller européen pendant plusieurs mois, afin qu’il puisse se concentrer sur sa … »recherche d’emplois »..je me dis « Mais ou va-t-on ? ». Pôle Emploi n’est-il pas là pour cela. Les deniers du contribuable européen ne sont pas destinés au reclassement de ces conseillers.

On pourra avancer toutes les explications du monde (et l’ancienne ministre des armées le fait avec ses amis) mais la situation est ubuesque. Comment voulez-vous que Mme Goulard représente ces citoyens, dont j’évoquais le quotidien ci-dessus ? Des préoccupations financières ? Comment expliquer qu’elle ait perçu 10.000 € par mois pendant près de deux ans pour la participation à un think thank. Réfléchir et être payée 10.000 € c’est bien, surtout quand cette rémunération s’ajoute à celle perçue à titre professionnel.

Elle n’est pas la seule, mais cet état de fait démontre la déconnexion totale…. Et c’est en cela, que je me dis que le monde marche vraiment sur la tête. Alors même quand les politiques font de la pédagogie, ils restent en dehors de notre monde et veulent quand même prendre la tête d’une reconstruction, qui leur échappe ….

Et vous, pensez-vous que la classe politique soit réellement déconnectée de notre époque ?

Restons en contact