Llobregat Jordi , un premier roman réussi et même bien plus que cela !

Je poursuis la mise en ligne de mes anciennes notes de lecture, et c’est un plaisir incommensurable qui m’assaille pour évoquer ce livre lu en 2017, mais dont je garde le souvenir intact.

Le Huitième livre de Vésale. 2015 Llobregat, Jordi (Titre original : El Secreto de Vesalia). Traduit par CAPIEU Vanessa

Paris.2016 Cherche Midi. Collection Thrillers. 620 p.

Un roman coup de coeur
Un roman coup de coeur

Présentation de l’éditeur du livre de Llobregat, Jordi

Dans la lignée de L’Ombre du vent de Carlos Ruiz Zafon, le roman phénomène de Llobregat  Jordi

Barcelone, 1888. Quelques jours avant l’ouverture de l’Exposition Universelle, Daniel Amat, un jeune professeur d’Oxford, est de retour dans sa ville natale pour assister aux funérailles de son père. Il y apprend que ce dernier, médecin dans les quartiers pauvres de la ville, enquêtait sur les meurtres mystérieux de jeunes ouvrières. Leurs blessures rappelant étrangement un ancien fléau ayant sévi il y a bien longtemps, la ville est la proie de toutes les superstitions.

À l’aide d’un journaliste et d’un étudiant en médecine, Daniel reprend les investigations et découvre bientôt que les crimes sont liés à un mystérieux manuscrit, œuvre d’un anatomiste du XVIe siècle, Vésale. C’est dans les galeries de tunnels souterrains qui courent sous la ville que Daniel mettra à jour l’incroyable secret qui hante Barcelone.

Avec cette œuvre monumentale saluée par une critique unanime, véritable labyrinthe de mystères et d’énigmes, Jordi Llobregat signe un thriller historique qui fera date. Au-delà de personnages aux ambiguïtés multiples, et d’une construction diabolique, il nous fait véritablement ressentir l’âme d’une ville, Barcelone avant l’apparition de l’électricité, plus fascinante, sombre et baroque que jamais. Magistral !

Mon avis (Avril 2017) sur le livre de Llobregat, Jordi

 

 

Pour un premier roman, Jordi LLOBREGAT réussit un coup de maitre en nous plongeant dans le Barcelone de la fin du XIXème siècle. La ville reste un des personnages clés du roman, car Barcelone est omniprésente. La descente dans les quartiers les plus populaires puis dans les souterrains de Barcelone reste étonnant. Mais les personnages réels sont eux-aussi bien profonds et bien détaillés.

La quête du père, l’amour de jeunesse retrouvé, le mystère de Pau, le livre de Vésale jamais découvert, les meurtres qui se multiplient, l’Exposition Universelle qui s’annonce …tout se mélange, s’oppose, se rejoint…Vous aurez compris, que j’ai vraiment apprécié ce premier roman, que j’imagine comme le fruit d’un travail de titan …Un véritable coup de cœur…

Restons en contact