Madame Pipi, quel drôle de nom pour un drôle de métier !

Quelle drôle d’époque vit-on ? Chaque jour, je m’étonne et regrette les années de ma jeunesse. Certes, j’ai décidé d’appeler mon blog l’avantage de l’âge, et Gaïa, si elle me lit, doit bien sourire si elle survole de temps en temps ces quelques lignes. Tu te souviens, cette stabilité tant recherchée, qui a conduit à ma perte ….je sens l’émotion me submerger en y pensant, alors n’y pensons plus et concentrons-nous sur cette stabilité. Mais si de là où elle est, elle me lit, qu’elle me contacte et tout sera ….(eric@avantage-de-age.fr )

Vous allez me dire, qu’il est difficile de me suivre, mais je vous avouerai qu’à cet instant, cela m’indiffère grandement. Je ne m’interdis rien ou presque sur ce blog, réussissant à parler de manière imagée … 😊 des fruits et légumes  mais aussi à m’enflammer pour la crise des Gilets Jaunes . Pour autant, l’objectif est toujours le même, dénoncer cette société à la dérive. Nous sommes gouvernés par l’argent, ce n’est pas nouveau, mais aujourd’hui cela  prend des proportions inquiétantes.

Madame Pipi, une profession supplémentaire qui disparait

Au cours d’un récent voyage en train (et avec les grèves à la répétition, choisir les rails pour voyager c’est vraiment une aventure… 😊)  quand une envie pressante se fit sentir. Et alors que je savais qu’il allait me falloir débourser quelques centimes d’euros pour ce besoin naturel (après que l’on ne s’étonne pas que des  indélicats s’affranchissent de la bienséance pour satisfaire ces besoins partout) mais après tout me dis-je, ce sera l’occasion d’échanger quelques mots avec Madame Pipi. C’est le nom que nous lui attribuions à l’époque mais j’imagine que le politiquement correct a du faire son œuvre et que ce nom a été professionnalisé … (si quelqu’un a la réponse, je suis preneur). Et là ô surprise. Pour pénétrer dans ces toilettes salvatrices, il m’a déjà fallu débourser 90 centimes d’euros. La les spécialistes du marketing ont du se dire qu’en-dessous d’un euro, les usagers ne prêteraient pas grande attention au tarif. Mais payer 90 centimes pour uriner, j’avoue que c’est en soi assez irritant. Et à bien y réfléchir, c’est discriminant, non. Peut-on placer sur un même pied d’égalité un jeune en pleine possession de ses moyens et un homme plus âgé, inquiet de ses problèmes de prostate…Je m’écarte du sujet …. Donc 90 centimes à débourser, et il ne sert à rien de gronder ou de contester. Non pas que Madame Pipi soit intransigeante, mais elle a disparu elle-aussi et est remplacé par un automate, dans lequel vous n’avez qu’à introduire votre monnaie. Pas un sourire, pas un mot, mais des bips, des voyants verts, des flèches qui clignotent…. Décidément, quand je vous dis que tout s’effrite …

Et vous, les toilettes publiques en ville ou dans les lieux publics, des anecdotes ? des coups de gueule ? …. (eric@avantage-de-age.fr )

Restons en contact