Matthew Car, une intrique historique passionnante à découvrir

En ayant décidé de consacrer une partie de ce site à mes avis de lecture, je me suis décidé aussi à revenir sur d’anciennes lectures, et aujourd’hui, je reviens sur un des livres qui m’a marqué en 2018. Ce n’est pas aussi vieux que cela après tout … 😊

Les diables de Cardona (2016). CARR Matthew traduit par Claro

Paris. 2018. Editions Sonatine. 440 p.

Description de l’éditeur sur ce roman de Matthew Carr

  1. Le prêtre de Belamar de la Sierra, un petit village d’Aragon à la frontière avec la France, est assassiné, son église profanée. Sur les murs : des inscriptions en arabe. Est-ce l’œuvre de celui qui se fait appeler le Rédempteur, dont tout le monde ignore l’identité, et qui a promis l’extermination de tous les chrétiens, avec la même violence que celle exercée sur les musulmans ? La plupart des habitants de la région sont en effet des morisques, convertis de force au catholicisme, et qui pratiquent encore l’islam en secret. À la veille d’une visite royale, Bernardo de Mendoza, magistrat à Valladolid, soldat et humaniste, issu d’une famille juive, est chargé de l’enquête. Très vite, les tensions s’exacerbent entre les communautés, une véritable guerre de religion se profile. Et les meurtres continuent, toujours aussi inexplicables. Entre l’Inquisition et les extrémistes morisques et chrétiens, la tâche de Mendoza va se révéler ardue.

Mon avis (Aout 2018) sur Les Diables de Cardona de Matthew Carr

 

C’est Bernardo de Mendoza, qui nous emmène mener l’enquête en Aragon. Les vieux-chrétiens et les morisques s’affrontent même si en théorie (imposée par le royaume), les Musulmans ont abandonné leur foi. Avec son scribe, aussi surprenant qu’attachant, Gabriel, Bernardo de Mendoza va devoir se frotter à cette situation, où chacun est prêt à dénoncer ses voisins.

Les guerres de religion, et les atrocités qui y sont liées, sont omniprésentes dans cette enquête fort bien menée. Les rebondissements sont multiples même si on saisit aisément les motifs de chacun. La plume est légère et directe, et Matthew Carr nous emmène sur des pistes, que nous ne soupçonnions pas ….Nous ne vous en dirons pas plus mais nous vous invitons à lire cette enquête, qui, je l’espère, sera suivie d’autres … Affaire à suivre donc ! Je vous le conseille vivement.

 

N’hésitez pas vous-aussi à partager vos coups de cœur ou vos coups de gueule sur ce roman de Matthew Carr mais aussi sur tous les livres, que vous lisez au quotidien ?

Restons en contact
error