Quand l’Etat vous envoie des SMS sans votre accord !

Nous sommes surveillés !

On vit dans un monde de fous, et ce n’est pas récent. Déjà en décembre 2020, je soulignais que même l’Etat nous « roule dans la farine » …

Eric. 09 décembre 2020

Je me plais à dénoncer ici les errements de certaines grandes enseignes, qui confondent stratégie marketing et tromperies de l’usager (je vous ai déjà parlé d’Interflora ou encore de HP) mais quand ces « erreurs » (est-ce le bon terme) met en cause nos gouvernants, l’affaire prend alors une autre dimension, bien plus délicieuse à mes yeux.

Souvenez-vous, il y a quelques années, comment le gouvernement nous a présenté l’application du RGPD (encore un acronyme), destiné à protéger les données personnelles des usagers.

Le RGPD, un bouclier censé protéger tous les citoyens

Je ne vais pas vous détailler les dispositifs prévus par cette réglementation européenne, mais juste vous en rappeler les grandes lignes. C’est un dispositif législatif tendant à protéger les consommateurs que nous sommes. Pour résumer, ce règlement interdit aux entreprises de converser avec vous si vous n’avez pas donné votre accord.

En d’autres termes, vous ne devez pas recevoir de newsletter si vous ne l’avez pas expressément accepté, ni même de SMS promotionnel …. Dans les faits, cela a contraint de nombreuses entreprises à revoir leur stratégie marketing. D’autres, en revanche, ont décidé d’être hors-la-loi, mais les premières sanctions ont incité à plus de prudence.

Je ne vais pas non plus juger du succès ou de l’échec du dispositif, mais juste préciser, que je reçois de moins en moins de mails non désirés…. 😊 A ce titre, on peut se demander pourquoi un tel dispositif n’est pas pris pour le démarchage téléphonique, qui bien souvent revient bien à un véritable harcèlement.

Quand l’Etat passe outre ses propres lois

L’Etat français, aussi puisant soit-il, est également contraint de respecter la loi et donc d’appliquer le RGPD. Sauf qu’en la matière, il se montre bien moins regardant. Aussi, quand le gouvernement a décidé le lancement de l’application tous anti covid, il a eu l’idée de rappeler l’importance de ce choix à l’ensemble de ces concitoyens. Et nous avons tous reçu un SMS nous invitant à télécharger cette application, sauf que ….nous n’avons pas tous donné notre accord.

Je peux même vous dire, que personnellement je suis certain de ne jamais avoir donné mon accord et je m‘interroge donc de cette réception, que je juge coupable et qui pose bien d’autres questions. Comment l’Etat a-t-il eu mon numéro de portable ? Que fait-il de ces données ?

Et vous avez-vous reçu ce SMS de l’Etat ? Avez-vous été heurté par cette violation manifeste du RGPD ?

Restons en contact

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.