Sharko, les débuts du héros de Franck Thilliez

1991 le début des aventures de Sharko

Voilà donc le prequel façon livre. Franck Thilliez nous propose de revenir sur les débuts de policier de son héros récurrent : Sharko. Une bien étrange ambition, à bien y réfléchir, et pourtant.

Eric. 25/04/2022

1991 La première enquête de Sharko. Franck Thilliez

Paris. Fleuve Noir. 500 p.

 

Présentation du roman de Franck Thilliez :

 

En décembre 1991, quand Franck Sharko, tout juste sorti de l’école des inspecteurs, débarque au 36 quai des Orfèvres, on le conduit aux archives où il est chargé de reprendre l’affaire des Disparues du Sud parisien. L’état des lieux est simple : entre 1986 et 1989, trois femmes ont été enlevées, puis retrouvées dans des champs, violées et frappées de multiples coups de couteau. Depuis, malgré des centaines de convocations, de nuits blanches, de procès-verbaux, le prédateur court toujours.

Sharko consacre tout son temps à ce dossier, jusqu’à ce soir où un homme paniqué frappe à la porte du 36. Il vient d’entrer en possession d’une photo figurant une femme couchée dans un lit, les mains attachées aux montants, la tête enfoncée dans un sac. Une photo derrière laquelle a été notée une adresse, et qui va entraîner le jeune inspecteur dans une enquête qui dépassera tout ce qu’il a pu imaginer…

Mon avis sur ce roman de Franck Thilliez

 

Je vous ai déjà parlé de Franck Thilliez, un auteur que j’apprécie pour son écriture et son inspiration, même si j’ai pu exprimer certains regrets ou critiques, notamment sur le très emblématique « Il était deux fois ». Je ne suis donc pas surpris par cet ouvrage, que j’ai dévoré. L’écriture est toujours aussi agréable, et l’imagination de Franck Thilliez fertile. Son thriller nous emmène dans des univers bien différents, nous obligeant à nous poser des questions. C’est donc la première enquête de son héros récurrent, Sharko, que l’auteur tient à nous relater. Un thriller, qui s’inscrit donc avant même les autres. Autant vous dire, que ne pas avoir lu les précédents ne sera donc pas un handicap pour vous laisser embarquer.

Comme l’explique l’auteur, il a rédigé ce thriller pendant le confinement, et cela lui a permis de se replonger pleinement dans les années 1990, dont le titre rend un vibrant hommage. Nous sommes donc loin des Experts, et la police scientifique n’en est qu’à ses balbutiements. Et pourtant …n’est ce pas aux archives, que notre héros commence sa tâche. On comprend mieux la « vocation » de Sharko comme si ce prequel devait illustrer les anciens ouvrages. Franck Thilliez réussit ce pari fou. Quant à l’enquête en elle-même, les amateurs de tueur en série machiavélique seront servis, car l’épopée meurtrière est tout sauf banale. On s’amusera donc de ce dépaysement temporel (et les descriptions de l’auteur soulignent à quel point l’ambiance était différente) mais aussi de ce voyage dans le temps, qu’il nous fait endurer notamment lorsqu’il nous entraîne dans les secrets des tours de magie.

Fidèle à ma ligne de conduite, je ne vous révélerai rien de l’intrigue (commencer un thriller en ayant déjà un soupçon) représente un véritable supplice. En revanche, l’auteur, à l’instar des autres livres que j’ai déjà lus de lui, nous interroge sur des thèmes, qu’on n’a pas l’habitude d’aborder. Les jumeaux et jumelles se passionneront pour ces questionnements sur la gémellité, alors que la réflexion (induite bien évidemment) sur le transgenrisme peut heurter ou déranger.

Certes, une fois encore, la fin me laisse sur ma faim. Non pas que le raccourci soit trop grossier ou rapide, ni même qu’on la pressent trop précocement (on devine néanmoins) …mais ….Quoi qu’il en soit, je vous conseille la lecture de ce thriller de Franck Thilliez, qui reste un excellent moment …..Et après les vidéos présentant les livres, un petit questionnement quant au site pour présenter un livre, un site certes bien fait, mais était-il nécessaire.

 

Et vous, qu’avez-vous pensé de ce nouveau thriller de Franck Thilliez ?  

Restons en contact

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.