Pour ou contre le zoo, difficile de trancher ?

J’ai dénoncé, il y a peu, le scandale qui a entouré (et je ne pense pas que cela soit fini) le zoo d’Amnéville. Je disais déjà à l’époque que je ne connaissais pas encore ma réaction, car si cela me choquait profondément, le zoo d’Amnéville constitue toujours un lieu me rattachant à cette nostalgie de mes jeunes années. Et pour l’avantage de l’âge, il aurait été difficile de me priver de ce plaisir, d’autant plus que ma fille était demandeuse. Alors j’y ai été il y a quelques jours, en conservant un œil vigilant (comme quoi des faits divers peuvent également changer la manière de regarder notre environnement) sur les animaux, et puis-je avouer, sans pudeur, que j’y ai pris un plaisir incommensurable.

Les animaux dans un zoo, un piège ou une chance ?

C’est la question récurrente non, quand nous visitons un lieu. En admirant ces bisons majestueux, on est en droit de se demander si c’est bien leur place de se retrouver enfermés dans un enclos.

Le bison un animal imposant
Le bison un animal imposant

Notre plaisir passe-t-il avant leur bien-être ? La question n’est pas aussi tranchée que cela, et je sais que sans ces zoos, je n’aurai jamais vu de mon existence (et le réchauffement climatique n’y fera rien ) de lycaons, qui restent aussi des animaux étonnants.

Les lycaons, des prédateurs africains
Les lycaons, des prédateurs africains

S’immerger dans la vie sauvage, un plaisir offert par le zoo

Certains souligneront que l’on peut admirer ces animaux dans les documentaires animaliers, qui se multiplient sur toutes les chaines. Mais je peux vous assurer que vous retrouver face à un rhinocéros en chair et en os n’a pas la même saveur que regarder un documentaire sur cet herbivore démesuré.

La charge d'un rhinocéros, une force sauvage à l'état brut
La charge d’un rhinocéros, une force sauvage à l’état brut

C’est aussi une plongée dans ce monde sauvage, puisqu’à chaque enclos on peut avoir la chance de croiser un soigneur comme cela nous est arrivé près des hippopotames

 

Les hippopotames des monstres pas si inoffensifs
Les hippopotames des monstres pas si inoffensifs

Ces monstres de puissance me sont désormais plus connus, et j’ai appris qu’ils étaient les animaux les plus meurtriers du continent africain. J’ai en outre appris, que ces hippopotames avaient une bien drôle d’habitude à l’état sauvage. Lorsque deux mâles se battent, le vainqueur ne demande pas mieux que de recevoir les excréments du vaincu  sur sa tête. Un rite étonnant non ?

Le zoo, un sentiment mitigé et une décision toujours pas évidente

Vous l’avez compris aisément, je n’ai donc pas de position tranchée sur la question. Révolté et écœuré par le comportement de certains, je me justifie en croyant qu’en visitant le zoo je participe à la protection et à la sauvegarde animale. Il me faudra bien y arriver, mais pour le moment, je ne boude pas mon plaisir de voir un animal fascinant à mes yeux …Canis Lupus, le loup.

Le loup endormi à quelques centimètres
Le loup endormi à quelques centimètres

Endormi ou en meute, ce canidé sauvage a toujours exercé une fascination particulière, mais c’est un autre sujet, sur lequel je reviendrai bien volontiers.

La meute de loups, des comportements codifiés
La meute de loups, des comportements codifiés

Et vous les zoos, quel est votre avis sur le sujet ?

Restons en contact